Au cours du mois d’août dernier, en raison de la pandémie, le gouvernement fédéral a en effet décidé de limiter la capacité des salles de conférences à 200 personnes, sauf dérogation. Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles a introduit une demande de dérogation auprès de ses autorités de tutelle. Elle autorise le Palais des Beaux-Arts à accueillir dans la salle Henry Le Bœuf 956 personnes maximum, réparties dans toute la salle et séparées par des places vides, en vue d’assurer les conditions de « distanciation sociale ».

 

La dérogation ainsi accordée implique en effet de répartir dans l’ensemble de la salle nos abonnés qui assisteront physiquement à la conférence, en autorisant des « bulles » de deux sièges maximum pour des couples d’abonnés, les places occupées devant être séparées par des places vides dont les sièges auront été bloqués. Ces règles de distanciation ne permettront pas que chaque abonné puisse bénéficier de sa « place habituelle » ni d’une place de la catégorie correspondant à son abonnement. Nos abonnés seront invités à faire preuve de flexibilité et de bienveillance.

 

Des tickets spéciaux reprenant les nouvelles places, ainsi déterminées dans le respect des règles sanitaires applicables, seront adressées par email à nos abonnés, ayant fait le choix d’assister physiquement à nos conférences et nous ayant notifié ce choix.

 

Ce nouveau ticket, dit « ticket covid », devra impérativement être présenté aux différentes entrées du Palais des Beaux-Arts. Les abonnés qui ne seraient pas en possession de ce « ticket covid » ne pourront avoir accès à la salle et devront obligatoirement repasser par la billetterie des Beaux-Arts (située en face de l’entrée principale du Palais des Beaux-Arts), laquelle sera ouverte le soir de la conférence à partir de 19h30. 

 

Ce « ticket covid » indiquera également l’entrée particulière que chaque abonné devra emprunter pour accéder au Palais des Beaux-Arts.

 

Il est recommandé à nos abonnés d’arriver bien à l’avance le soir de nos conférences, de manière à éviter tout engorgement aux différentes entrées de la salle.

 

Par ailleurs, au sein du Palais des Beaux-Arts et pendant toute la durée de la conférence, le port du masque sera obligatoire, seuls les conférenciers en étant dispensés pendant la durée de leur prise de parole.